Aide alimentaire et accès à l’alimentation des populations démunies en France

Avis du CNA sur l'aide alimentaire


Le Conseil National de l'Alimentation (CNA) a adopté, après plus d'un an et demi de travail, son AVIS « Aide alimentaire et accès à l’alimentation des populations démunies en France »,  lors de la session plénière du 22 mars 2012.

Le CNA, qui rassemble toutes les composantes nationales concernées par la chaîne alimentaire, a analysé l'évolution inquiétante de la situation et les mécanismes déployés pour y faire face.

Les populations en situation d'insécurité alimentaire sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus diverses. En 2010, près de 3,5 millions de personnes ont bénéficié de l’aide alimentaire fournie par les programmes publics européen et national. Pour beaucoup d’entre elles, l'aide alimentaire représente l’un des derniers lieux d’intégration sociale. La pauvreté est souvent à la base de l'insécurité alimentaire, mais d'autres facteurs interviennent : familles mono-parentales, accidents de santé, dépenses de logement excessives... Face à ces populations fragilisées, les dispositifs associatifs font preuve d’une immense vitalité, en lien avec les acteurs économiques donateurs (industriels, distributeurs, producteurs, etc.) et les collectivités territoriales. Le CNA souhaite que cette mobilisation de la société soit confortée. Pour autant, les pouvoirs publics ont une responsabilité très importante en la matière, au niveau européen, national et local.

Le CNA émet onze recommandations portant sur les bénéficiaires prioritaires de l’aide alimentaire, les financements nécessaires, ainsi que les modalités d’intervention. Le Conseil recommande en particulier de mieux identifier les personnes en situation d’insécurité alimentaire afin d’adapter les aides proposées à leurs attentes et à leurs besoins. Parmi ces 11 recommandations du CNA, 4 concernent de près ou de loin les industries alimentaires :

4. En matière d’organisation locale des dispositifs d’aide alimentaire, le Conseil National de l’Alimentation souligne l’intérêt de promouvoir des démarches réussies, en particulier celles permettant d’assurer une continuité de l’aide. Ces démarches pourraient être identifiées et promues dans le cadre du Programme national pour l’alimentation. Il serait également opportun de mettre en place des forums d’échanges, par exemple en matière de collecte de denrées, d’amélioration de la concertation entre acteurs locaux, de couverture des zones rurales dans le respect de l’autonomie des associations.

5. Le Conseil National de l’Alimentation recommande que le Guide de bonnes pratiques de l’aide alimentaire, destiné aux professionnels de la grande distribution et de l’industrie agroalimentaire, soit actualisé. Le CNA engage par ailleurs les associations professionnelles à en faire la promotion auprès de leurs adhérents.

6. Le Conseil National de l’Alimentation recommande que le mécénat et le bénévolat de compétences soient encouragés dans le secteur public et privé, par exemple par la voie d’autorisations d’absence ou de crédits d’heures.

7. Le Conseil National de l’Alimentation recommande que les entreprises de la chaîne alimentaire ouvrent aux bénévoles des associations d’aide alimentaire certaines actions de formations destinées à leurs salariés et relatives, par exemple, aux questions d’hygiène, de traçabilité, d’équilibre alimentaire ou de logistique.

Au-delà de ces indispensables améliorations à court terme, le CNA recommande de garantir un cadre pérenne aux dispositifs d’aide alimentaire, en particulier au niveau européen, afin de préserver et valoriser la mobilisation sociétale.

Recherche simplifiée

Produits

Zone Géographique

Recherche Détaillée

  • FRIAA
  • Région PACA
  • Département Vaucluse 
  • DRAAF 

AccueilEspace fournisseur | Partenaires | Infos | Contact
Design © orkidées 2011 - Développement oréalys